Menu

Troubles du raisonnement logico-mathématique

La dyscalculie est un trouble sévère et durable des « compétences numériques et des habiletés arithmétiques » (citation de Temple). 

Elle concerne la construction du nombre, des opérations, et plus largement la structuration du raisonnement et l’utilisation des outils logiques et mathématiques.    
Tout comme la dyslexie, la dyscalculie est diagnostiquée chez des enfants d’intelligence normale, ne présentant pas de déficience sensorielle, ni de lésion cérébrale et vivant dans un environnement social et familial sans difficulté majeure. Comme le précise le DSM IV, « les perturbations constatées interfèrent significativement avec les résultats scolaires ou les activités de la vie quotidienne nécessitant des capacités en mathématique »    

Elle peut être ou non associée à d’autres déficits cognitifs : difficultés d’orientation dans l’espace, troubles de la motricité, de l’attention… Un enfant dyspraxique peut également présenter une dyscalculie. On peut la retrouver aussi de manière moins fréquente associée à une dysphasie ou une dyslexie-dysorthographie.

Le bilan des troubles compris dans le terme de dyscalculie peut être réalisé par un orthophoniste ou un psychologue, complété par un bilan psychométrique. Il doit être précédé d’une consultation médicale au cours de laquelle le médecin recherche d’autres origines éventuelles des troubles constatés (vision, coordination motrice, maladie neurologique, développement psycho-affectif…).